"Empêche-moi"

Je fais depuis quelques années des performances picturales de manière spontanée. Ce type de performances me permet d’interroger plus directement ma place d’artiste-femme et de lesbienne dans cette société mais aussi les combats LGBTQIA+ qu’il reste à mener aujourd’hui. La performance « Empêche moi » incarne la lutte.
C’est lors d’une résidence de 5 mois passée en Chine dans un atelier du 798, une immense friche artistique qui se situe au cœur de Beijing, que la notion d’empêchement m’est apparue évidente. J’ai rapidement constaté que la pratique des artistes Chinois est menacée au quotidien et que la censure s’exprime avec une grande violence. Cette performance allait devenir un art du risque immédiat. En allant voir un spectacle de Kung-Fu au grand théâtre populaire de la ville de Beijing, j’ai fait le lien et ma réflexion s’est précisée : peindre en étant véritablement entravée, à l’image de ce que vivent les artistes Chinois. J’ai rencontré et travaillé avec un maître en arts martiaux. Je voulais exprimer cette violence physique exercée sur les plasticiens Chinois dans l’action de peindre. Rentrée en France, j’ai poursuivi ma recherche. Après avoir tenté ces exercices avec « un empêcheur », j’ai mis en scène des performances en public sur des toiles de 3 mètres sur 3 réalisées en 25 minutes. J’ai structuré ma réflexion et l’ai écrite avec la collaboration d’Alexandre Fray, metteur en scène, artiste de cirque, porteur de main-à-main. Cet artiste de cirque a fait notamment de la relation à l’autre et du combat les maîtres mots de son travail. Il m’a aidée dans l’apprentissage des techniques de portés et de concentration dans l’effort. J’ai ainsi pu avancer dans ma démarche et ai multiplié les expériences avec une performeuse.

"Empêche-moi" 1ère Version

"Empêche-moi" 2ème Version

"Replicant" Musée d'Histoire Naturelle - Ville de Paris

Retour en haut